Image default

Les conseils à suivre pour bien investir dans un local commercial

Si vous souhaitez investir votre argent afin de préparer et assurer votre retraite, l’achat murs commerciaux peut être une excellente solution pour vous. Cependant, si vous vous aventurez seul et que vous n’avez pas d’expérience dans ce domaine, ces quelques conseils vous sont nécessaires avant d’engager votre argent.

Examiner minutieusement l’emplacement du local commercial

La valeur réelle des murs commerciaux dépend de leur emplacement. Une estimation de ce dernier doit alors être effectuée avant d’investir. Aucune erreur ne doit être commise, qu’elle soit de 15 % ou de 10 %. En effet, cette analyse est très importante pour la valorisation du patrimoine immobilier et une erreur d’estimation peut être fatale pour l’investisseur.

Examiner les dossiers juridiques

Il s’agit de la partie la plus technique qui requiert une certaine compétence. Nombreux dossiers sont en effet à examiner :

  • Le règlement de copropriété qui est un critère important pour éviter toute source de contentieux pour les investisseurs. Ce dernier permet en effet de vérifier l’affectation du local, mais peu de propriétaires le prennent en considération.
  • Le bail commercial qui est assujetti à des mesures légales changeant d’année en année.

Commencer par investir dans un local commercial occupé

En achetant un local commercial occupé, le loyer de celui-ci peut servir de référence afin d’en déterminer le prix. Cela permettra également de réduire les erreurs y afférentes. Afin de mesurer le risque, le local peut être remis en location avec un réajustement du loyer s’il est élevé.

Établir le montant de l’opération

Lorsqu’il s’agit d’investir dans des biens commerciaux, il est bon de savoir que la valeur des immeubles se situe entre 50 000 euros et plusieurs millions d’euros. Structurer son patrimoine est alors nécessaire afin de réduire le risque. Par exemple, plutôt que d’investir dans un bien de 400 000 euros, il est préférable d’investir dans deux biens valant 200 000 euros chacun.

Songer à l’optimisation fiscale et bancaire

Les moyens qui permettent la structuration de l’investissement sont l’optimisation fiscale et l’optimisation bancaire. Les décisions qui vont être prises sont alors capitales puisque le levier bancaire donne la possibilité d’optimiser la fiscalité, la trésorerie et le cash-flow à partir de différentes techniques.

L’impact sur la fiscalité est primordial afin de rentabiliser le plus possible l’investissement. La plupart des propriétaires choisissent l’imposition sur les sociétés pour diminuer la pression fiscale.

En dehors de la qualité de l’emplacement du local, ces deux points sont également d’une grande importance.

Autres articles

Comment fonctionne un rachat de crédits ?

sophie

Investir dans les SCPI en Allemagne en 2019

Laurent

La photo HDR et l’immobilier

Laurent

Pourquoi travailler avec une agence immobilière ?

Claude

Pourquoi estimer la valeur d’un bien immobilier ?

sophie

Loueur meublé non professionnel : quelles conditions et avantages ?

Claude