Image default
Entreprise

Quelle est la législation sur la conservation des denrées alimentaires ?

Notez cet article

Dans le secteur de l’agroalimentaire, les produits alimentaires sont sujets à des dégradations à cause de leurs propriétés périssables. Les consommateurs sont ainsi exposés à des risques de contamination à cause de l’ingurgitation de produits périmés. La conservation de ses denrées est ainsi fortement réglementée afin de préserver les consommateurs contre tous les risques de contamination.

Quelle réglementation ?

La réglementation concernant la chaîne de froid ainsi que leur conservation est stricte et oblige les acteurs du secteur de la vente de denrées périssables à s’y conformer fermement. Le respect de la chaîne de froid est avant tout l’assurance de la bonne conservation des aliments et permet aux consommateurs d’accéder à des produits non avariés et gardant toutes leurs propriétés gustatives et nutritives.

Il existe donc différentes réglementations concernant ce secteur. Il y a à savoir :

  • le règlement concernant l’hygiène des denrées alimentaires de l’article CE n°852/20
  • l’article CE n°183/2005 mentionnant les règlements spécifiques concernant les aliments pour animaux
  • les règlements relatifs aux denrées d’origine animale.

Puis, il y a également le décret n° 2002-478 qui est relatif aux appareils de conservation et les équipements destinés à indiquer la température dans ces appareils. Et enfin, l’arrêté du 21 décembre 2009 sur le transport et l’entreposage des denrées alimentaires.

Quels sont les risques d’une non-conformité ?

Dans le cas d’une non-conformité, une rupture de la chaîne de froid peut causer la détérioration des produits et causer une intoxication alimentaire chez les consommateurs en cas d’ingurgitation.

Afin d’assurer la conservation des produits, il est dans un premier temps primordial de lire attentivement la température indiquée pour une conservation optimale. Il est également important d’assurer l’entretien des équipements froid. Il est à noter qu’il est possible que des agents d’inspection de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et le ministère de l’Économie viennent contrôler votre établissement et vos équipements.

La prise de température est aussi une étape à ne pas négliger. L’opération se fait par une sonde qui devra être préalablement désinfectée. Elle permettra de prélever la température au cœur des produits. Cette étape va permettre de modifier les conditions de conservation voire même du retrait du produit si la température ne se stabilise pas et qui peut conduire à sa détérioration. Il faut connaître que toute montée en température favorise la croissance bactérienne, réduisant ainsi la durée de conservation.

Related posts

Les objets promotionnels et leur importance dans une stratégie marketing

Laurent

Vignoble : comment céder votre exploitation ?

Claude

Application mobile, un enjeu économique pour l’entreprise

Claude