Image default

Comment bien gérer son patrimoine : aide et conseils

La gestion du patrimoine est une question délicate qui concerne l’avenir de la famille et la vie professionnelle d’une personne. Des principes de base doivent donc être pris en compte pour éviter les impairs.

Les règles de base de la gestion de patrimoine

Contrairement à une certaine idée reçue, la gestion de patrimoine ne se limite pas à choisir des placements rentables pour faire fructifier son épargne. En effet, cela concerne un spectre plus large, notamment la préparation de sa future retraite, l’avenir de son conjoint ou la transmission de ses biens à ses héritiers. Le financement des études de ses enfants figure aussi parmi les priorités en la matière. C’est la raison pour laquelle il vaut mieux opter pour des placements qui n’immobilisent pas trop longtemps son épargne.

Un chef de famille n’est jamais trop prévoyant quand il s’agit de la sécurité de son foyer. Et puisque l’épargne accumulée peut être insuffisant en cas de problème de santé ou d’accident, il n’est pas superflu de souscrire à une assurance-décès en y ajoutant une option invalidité. Pour son conjoint, qui n’hérite que d’une partie du patrimoine du défunt, il est recommandé de prendre certaines dispositions comme des donations ou un testament si la situation le demande. L’assurance-vie est aussi une bonne idée, même si le rendement n’est pas très élevé.

La préparation de sa succession est également un réflexe à adopter à partir d’un certain âge et d’un certain patrimoine. Les investissements doivent être orientés dans ce sens, car au-delà d’un certain montant par part, les héritiers devront payer plus de 20% de droits de succession. Là encore, l’assurance-vie peut se révéler adaptée en raison des avantages qu’elle confère. Tout ça vous semble un peu trop compliqué ? Le mieux est de recourir aux services d’un expert en aide à la gestion du patrimoine qui peut intervenir dans le cadre des services à la personne.

Ne pas perdre de vue ses objectifs et bien calculer la rentabilité

Il est toujours judicieux de privilégier des placements adaptés à ses objectifs patrimoniaux. Si, par exemple, vous envisagez d’acheter une votre résidence principale pour la transmettre à vos enfants, pensez au plan d’épargne-logement ou au plan d’épargne en actions. Si votre souci est de compléter votre retraite, un investissement locatif financé par un emprunt ou une assurance-vie que vous pourrez liquider progressivement est conseillé.

Le calcul de la rentabilité est naturellement un impératif en matière de gestion de patrimoine. Pour cela, il faut tenir compte des décalages entre les encaissements, les décaissements et les économies d’impôts. En effet, les réductions d’impôts s’étalent sur plusieurs années selon le dispositif fiscal choisi, ce qui amoindrit au final la rentabilité nette. Il faut aussi raisonner en termes de rentabilité annuelle. Si certains produits financiers garantissent 50% de plus-value en une douzaine d’année, ce taux cumulé dépasse rarement les 3,5% par an !

Autres articles

De nouvelles fenêtres : en bois ou en PVC ?

Christophe

Connaître davantage sur le cylindre de serrure

Laurent

Les différent types de déménagement

Laurent

Entreprise Alpha, nettoyage et conciergerie en Suisse romande

Allumette

Pour une cuisine pratique et fonctionnelle : ce qu’il faut savoir

Laurent

Comment choisir son évier de cuisine ?

Tamby