Image default
Nature / Jardin

Conseils de pro pour fabriquer son propre compost

Le compost en maturation procure de multiples avantages. Il rend les plantes et fleurs plus fertiles. Il entretient le sol naturellement. C’est la base pour lutter contre les maux de jardin et surtout pour réduire considérablement la quantité des déchets domestiques. Cet élément vital de nos plantations coûte pourtant si cher. Et si vous fabriquez proprement le vôtre ? Suivez le guide.

Qu’est-ce que le compost ?

Utilisé depuis l’antiquité, le compost est la décomposition et transformation de matières végétales, animales et organiques en engrais naturel. C’est un geste important qui permet de valoriser les déchets domestiques dans le but d’apporter au sol et aux plantes tous les éléments nutritifs dont ils ont besoin.

Fabriquer son compost c’est un véritable gain d’argent puisque vous limitez les coûts de transport. Le compostage à domicile c’est aussi un geste pour l’environnement puisque le processus ne génère aucun CO2 additionnel.<:p>

Quels types de déchets peuvent être compostés ?

On peut fabriquer du compost maison en utilisant tous les déchets que nous avons à portée de main que ce soit dans notre cuisine ou dans le jardin.

Les déchets domestiques tels que les essuie-tout et les mouchoirs à jeter, du papier journal, les sciures de bois ou encore les cartons peuvent être compostés. A la cuisine, nous avons également les marcs de café, les épluchures de fruits et légumes, les croûtes de pain et de fromage, même les restes de pains et les coquilles d’œufs. Il ne faut pas oublier les déchets de jardins tels que les feuilles et fleurs fanées, les mauvaises herbes et les tontes de gazon.

Compostage fait maison, le mode d’emploi ?

Pour fabriquer du compost, vous pouvez choisir entre deux techniques. La première est le compostage en bac que vous pouvez réaliser à l’aide de quelques rondins ou blanches. La deuxième est le compostage en tas qui consiste à entasser directement les déchets sur le sol. Si vous ne voulez pas vous salir les mains, vous pouvez toujours faire appel à un professionnel en compost jardin.

Quelle que soit la technique que vous voulez adopter, vous aurez besoin d’alterner les matières humides et sèches tout en vérifiant régulièrement leur humidité. Si votre compost est trop sec, vous pouvez ajouter un peu d’eau pour obtenir la même consistance qu’une éponge essorée. Que ce soit sur le tas ou en bac, le mélange doit être conservé à l’abri du vent pour ne pas le dessécher rapidement. N’oubliez pas de le décompacter et le retourner régulièrement pour accélérer la décomposition et le rendre plus homogène. Arrivée à maturation, vous obtiendrez une matière noire que l’on appelle l’or noir du jardinier.